Dépistage

Se faire dépister c'est:

Se protéger et protéger saon·ses partenaire·s

Prendre soin de soi et de sa santé

Contribuer au contrôle de la transmission des ITSS et du VIH

Ne pas vivre dans le doute

Quand se faire dépister ?

Si vous avez eu des comportements à risque

  • Une relation sexuelle non protégée
  •  Le partage de matériel de consommation de drogue
  • S'être fait percer ou tatouer avec du matériel non stérilisé

 

Dans le cas où:

  • Vous êtes dans une relation stable et vous désirez arrêter d'utiliser le condom  et/ou la digue sexuelle
  • Vous êtes enceinte ou prévoyez le devenir
  • Vous avez été exposé·e au sang ou autre liquide biologique d'une autre personne

  • Votre·vos partenaire·s a·ont eu une relation sexuelle avec plusieurs partenaires, un·e nouveau·elle partenaire ou un·e partenaire anonyme
  • Vous avez eu une relation sexuelle avec une personne ayant été testée positive à une ITSS
  • Vous avez des symptômes semblables à ceux d'une ITSS

Il est conseillé de se faire tester au moins une fois par année si vous avez un·e partenaire sexuel·le et 2 à 3 fois par année si vous avez plusieurs partenaires.

Dépistage des ITSS

Le dépistage des ITSS permet de détecter les infections transmissibles sexuellement et par le sang telles que la chlamydia, la gonorrhée, l’herpès, le virus du papillome humain (VPH), la syphilis, les hépatites A, B et C et le virus d’immunodéficience humaine (VIH).
 
Les dépistages de la chlamydia et la gonorrhée se font grâce à une analyse effectuée sur un échantillon d’urine ou un prélèvement fait au niveau du col de l’utérus, de l’urètre, de l’anus ou de la gorge selon les pratiques sexuelles. La syphilis, l’herpès, les hépatites A, B et C et le VIH sont détectés par l'analyse d’un échantillon sanguin.
 
Pour donner un résultat fiable, le test de dépistage doit être effectué en dehors de la période fenêtre de l’ITSS, qui peut varier. Nous vous invitons à consulter la section propre à chacune d’entre elles pour en connaitre davantage. 
 
Pour vous informer sur le dépistage du VIH, consultez la section Dépistage du VIH ci-bas.

Dépistage du VIH

Comment et après combien de temps peut-on détecter le VIH?

Le dépistage du virus d'immunodéficience humaine (VIH) permet de détecter la présence de l'infection au VIH chez une personne ayant été en contact avec le virus grâce à la présence d'anticorps contre le VIH. 

La production de ces anticorps prend plus ou moins de temps selon les personnes. C'est ce qu'on appelle la période fenêtre. Donc si une personne effectue un test de dépistage durant cette période et qu'elle à un test non réactif (négatif), il est tout de même possible qu'elle ait contracté le VIH. Son organisme n'aurait simplement pas encore produit d'anticorps en quantité suffisante pour être détectés par le test. Par conséquent, on recommande d'attendre un minimum de 3 semaines après l'exposition avant de faire un test. Après cette durée, les anticorps liés au VIH seront détéctables chez 50% des gens. Pour avoir un résultat optimal, exact à plus de 99%, il est idéal d'attendre 12 semaines après l'exposition.

Toutefois, si vous pensez avoir été exposé·e dans les 72 dernières heures, consultez un·e professionnel·le de la santé le plus rapidement possible. Iel pourra évaluer vos risques de transmission et vous prescrire la prophylaxie postexposition(PPE) si nécéssaire.

 

Deux types de test disponibles au Canada

Présentement, au Canada, ce test est possible de deux manières, soit le test standard effectué à partir d'un échantillon de sang prélevé d'une veine ou le test rapide INSTI fait à partir d'une goutte de sang prélevée au bout du doigt.

Ces deux tests sont très efficaces et aussi valables. C'est-à-dire que ceux-ci ont un niveau d'exactitude de plus de 99%.

Le test standard nécéssite un rendez-vous qui peut prendre une trentaine de minutes. Durant celui-ci, un échantillon de sang sera prélevé dans une veine du bras et analysé en laboratoire. Les résultats sont reçus de 2 à 4 semaines après le dépistage.

Le test rapide INSTI lui, permet d'avoir un résultat en quelques secondes. Si le résultat est réactif, un test standard doit toutefois être effectué pour poser un diagnostic.

Pour en savoir plus sur le déroulement du test rapide, consultez la section Autotest du VIH un peu plus bas.

Autotest du VIH

Depuis plusieurs années, différentes formes d'autotests du VIH sont utilisées à travers le monde. C'est en novembre 2020 que Santé Canada a autorisé pour la première fois l'utilisation d'un autotest au Canada, l'autotest INSTI ®.

Cet autotest permet un dépistage rapide en quelques minutes et un résultat sûr à 99.6%. Il est toutefois important de rappeler qu'avec l'utilisation d'un test de dépistage rapide comme l'autotest INSTI®, un résultat réactif n'équivaut pas à un diagnostic. De ce fait, un test standard devra tout de même être effectué pour pouvoir poser un diagnostic, dans le cas d'un test réactif.

Un ensemble d'autotest comprend tout le matériel nécéssaire pour effectuer le test soi-même; un guide d'instructions, le dispositif de test, 3 fioles de couleurs différentes identifiées 1, 2 et 3, un tampon d'alcool désinfectant, un pansement et un poinçon stérile à usage unique. Il doit être conservé entre 2 et 30 degré et ne pas avoir dépassé sa date d'expiration.

À noter que le test ne peut pas être effectué par une autre personne, que ce soit un·e intervenant.e ou un·e amie. Ces personnes peuvent toutefois vous accompagner dans le processus.

51 1112 all components 281x300

 

Comment se le procurer ?

Actuellement, il est possible d'acheter  l’autotest sur le site internet du fabricant INSTI®.

En date de janiver 2021, il est détaillé au prix de 34.95$, plus les frais de livraison.

Selon l'institut nationnal de santé publique du Québec, aucun programme gouvernemental  ne prévoit fournir des trousses gratuites ou à prix réduit aux canadiens qui souhaiteraient utiliser l’autotest VIH.

Le programme de recherche J'AGIS déployé en à la mi-année 2021 permet de se procurer l'autotest gratuitement via certains organismes communautaire dont Sphère santé sexuelle globale.

 

 

Confidentialité et informations personnelles

D'abord, il est important de savoir qu'au Canada, tous les résultats de tests de dépistage des ITSS et du VIH sont confidentiels, c'est-à-dire qu'ils ne seront révélés qu'à la personne testée et à la Santé publique dans le cas d'un résultat positif. Il s'agit d'une obligation légale à laquelle personne ne peut se soustraire.

Toutefois, la nature des informations qui seront transmises dépend de l'option de dépistage choisie et d'un résultat diagnostic positif à une MADO.

MADO

Les MADO sont des maladies à déclaration obligatoire. Les maladies qui sont classifiées au rayon des MADO sont identifiées comme tel, car elles sont médicalement reconnues comme une menace à la santé de la population puisqu’elles représentent un risque de propagation comme maladie ou infection contagieuse. Ces maladies nécessitent donc une vigilance des autorités de la santé publique qui doivent comptabiliser et répertorier les cas géographiquement.

De ce fait, une fois qu’un diagnostic de maladie à déclaration à déclaration obligatoire est émis au Québec, l’information doit automatiquement être transmise au directeur de la santé publique de sa région. En ce qui concerne les cas répertoriés hors Québec, l’information est communiquée au directeur national de santé publique.

La chlamydia, la gonorrhée, les hépatites A, B et C, la LGV et la syphilis font partis des maladies à déclaration obligatoires. Le VIH et le SIDA sont considérés comme une MADO uniquement dans le cas ou la personne a donné ou reçu du sang ou des tissus biologiques.

Options de dépistage

  • Le nominal qui inclut le nom de la personne testée et le test sera envoyé au laboratoire à ce nom. Ce type de test est généralement effectué dans les hôpitaux, les cabinets de professionnels de la santé et les cliniques. Le résultat sera inscrit au dossier médical de la personne testée.

  • Le non nominal qui n'inclut aucun renseignement sur la personne testée ce qui veut dire qu'il ne présentera pas de nom à l'envoi au laboratoire. Celui-ci sera plutôt remplacé par un code ou un pseudonyme étant relié à l'endroit du dépistage. Ce type de test est généralement effectué dans les cabinets de professionnels de la santé et les cliniques. Le résultat sera inscrit au dossier médical de la personne testée. Dans le cas d'un résultat positif, l'information sera communiquée à la santé publique en utilisant le nom de la personne testée. 

  • L'anonyme est le type de dépistage offrant la plus haute confidentialité. Cette option ne demande pas que la personne testée ne donne de nom. Son échantillon sera associé à un code n'ayant aucun lien avec son identité. Ce type de test est effectué dans les cabinets de professionnels de la santé et des centres de services communautaires. Comme aucune identité n'est fournie, le résultat ne pourra pas être inscrit au dossier médical de la personne testée. Dans le cas d'un résultat positif, la Santé publique sera informée de la donnée statistique d'un nouveau cas d'infection  pour la maladie dépistée, sans identité reliée.

Il est donc possible de choisir l'option qui vous convient. Pour plus de détails, contactez-nous !

Où se faire dépister ?

Il peut parfois être complexe de repérer les sites de dépistage des ITSS qui répondent à vos besoins.

Pour vous aider à vous diriger vers les services appropriés, Le Portail VIH/Sida du Québec, un organisme partenaire en prévention du VIH et des ITSS au Québec, a développé une carte interactive des sites de dépistages des ITSS au Québec. Ce service gratuit et fréquemment mis à jour vous permettra de situer les lieux de dépistages qui conviennent à vos besoins.

Consultez la carte interactive sur leur site web en utilisant le lien ci-bas. 

www.pvsq.org/notification-des-partenaires/

Si vous avez déjà un dossier auprès d’un médecin de famille : il est conseillé de passer par votre médecin de famille pour demander un dépistage des ITSS et du VIH. Ayant votre dossier en main, votre médecin sera en mesure d’évaluer avec vous vos risques et de vous conseiller les tests de dépistage qui s’appliquent à votre situation.

Si vous ne possédez pas de carte d’assurance maladie (RAMQ) : vous devrez utiliser les services de certains organismes communautaires afin d’accéder à des dépistages d’ITSS gratuit. Assurez-vous de téléphoner d’abord pour vous assurer que les services offerts vous sont bien accessibles.

© SPHÈRE - santé sexuelle globale 2020. Tous droits réservés.
Conception de Poussin jaune, agence web.     LOGO POUSSIN JAUNE AGENCE WEB RIVE SUD PETIT